le blog > le carré des officiers
 
Pourquoi Ben voudrait bien changer de job

- Eh ben quoi, Manu, t’as pas l’air dans ton assiette : c’est bien rare que tu refuses l’apéro du carré !
- Si tu savais ce qui m’arrive, tu ne le croirais pas
- Allez, allez, raconte, j’ai tout mon temps.
- Tu connais Ben, mon plaquiste ?
- Tu ne m’en parle pas souvent, non…
- Je ne t’en parle pas, parce que je passe mon temps à te causer de ceux qui me créent des soucis. Lui c’est tout le contraire : une vraie perle. Un gars débrouillard, toujours de bonne humeur, extrêmement consciencieux. Il prend les initiatives quand il faut. Sur un chantier, c’est essentiel, je ne peux pas m’occuper de tout, ou être derrière eux pour contrôler !
lire la suite  
… En plus, un vrai leader, quand il y a un boulot à faire à plusieurs, c’est toujours lui qui prends les choses en main.
- Bah dis donc, faut pas le lâcher !
- Et en plus, figure-toi : il a un super relationnel client : ils n’ont que des louanges à son égard : Ben par ci, Ben par là…Je serais presque jaloux de sa réputation.
- Alors, c’est ça qui te gêne ?
- Tu n’y es pas : figure-toi qu’il n’est pas encore marié. Des aventures à droite à gauche, mais rien de sérieux. Et ça le travaille : il cherche désespérément la femme de sa vie.
- Il est mal fichu ou quoi ?
- Non, c’est le plus fort : c’est un beau gars, mince, plutôt charmeur, et détendu…, pas très entreprenant avec les filles, mais il se débrouille.
- Dis donc, je ne savais pas que manager c’était aussi faire l’agence matrimoniale !
- Rigoles, mais ce qui m’amuse moins, c’est que l’autre lundi, après un WE agité, Ben se pointe, l’air grave :
- Manu, ça m’embête, mais je crois que je vais devoir te quitter !
- Quoi, me quitter ? Attends, attends, je viens de t’augmenter. En plus je t’ai inscrit pour la formation « Isolation 2020 » : 3 semaines sur 6 mois !
- Ouais, je sais, mais il faut que je te dise : les filles, elles n’aiment pas les maçons !
- Mais, qu’est-ce que tu me racontes ?
- Oui, ça fait des mois, presque des années que je cherche à me caser : les filles me trouvent attirant et tout, je leur plais, pour une nuit. Mais dès qu’elles apprennent ce que je fais, ça les refroidit. Elles ne veulent pas d’un manuel, d’un maçon. Pas assez classe, je ne sais pas. Peut-être que ça me place parmi les loosers, ceux qu’ont pas fait d’études les sans papiers, et tout. Non, je pense que je vais me mettre à l’informatique : y a que ça qui paye avec elles !


Motivation : faisons leur aimer leur métier

Cette anecdote pourrait être amusante, mais elle est véridique. A la place de Manu, il y a de quoi se faire du mouron : la vie privée de son plaquiste ne le regarde pas, mais à côté de la recherche de l’âme sœur, les efforts qu’il fait pour le reconnaitre, le payer et le promouvoir, ne pèsent guère.
Nous ne pouvons changer d’un coup nos tristes habitudes culturelles : le relatif mépris du travail manuel est très solidement ancré dans nos représentations nationales. Les discours officiels n’y changent rien.

Mais ne désespérons pas. C’est possible de faire aimer le métier. Et je dirais que ça fait partie, du rôle des managers (mais les marier, non !). Certaines entreprises s’y emploient et arrivent à faire contrepoids aux préjugés. Alors, Manu pourrait-il inverser la tendance, c’est pas exclu. Il lui faudra trouver les mots et les actes pour redonner à Ben la fierté de ce qu’il fait, ça l’aidera à séduire. Mais dans son cas, gageons qu’il faudra qu’il fasse fissa.
Sinon, qu’il aille voir son syndicat professionnel et qu’il leur propose de sponsoriser une prochaine série TV genre « Les maçons du cœur » qui mettent en scène une brochette de beau mecs et de belles filles qui s’éclatent au grand air à bâtir la tour écologique la plus haute d’Europe : de l’action, de la technologie, de l’humour et un peu de libertinage. Le cocktail idéal pour faire parler de cette profession et contribuer à lui donner la fierté d’elle-même.

Cette anecdote nous rappelle qu’en matière de motivation du personnel, nous devons faire preuve de beaucoup de modestie : nombre de paramètres nous échappent. Ce qui n’est pas une raison pour ne rien faire.

Alors, peut-être que non seulement Ben n’ira pas perdre ses beaux muscles et ses talents de bâtisseur derrière les murs poussiéreux d’un bureau climatisé, mais ses petits frères suivront sa voie pour enrichir une profession qui le mérite…Même si elle ne sait pas faire pas grand-chose pour se faire apprécier.


Faites-nous part de votre expérience.

mots clés : leadership, motivation, compétences managériales
EnvoyerImprimer
Haute de page

le carré des officiers
Partie 1 - Vous êtes
les spectateurs des propos
qui s’échangent librement
entre managers
sur la vie de l’entreprise.

Partie 2 - Canooë vous propose
un décodage de cette saynète avec une interprétation
et un conseil pratique.

Partie 3 - Soyez acteur
à votre tour, prenez parti
ou apportez-nous votre éclairage.

les derniers décodages

Expertise fidbac
Le stimulateur de compétences
Formules individualisées de développement basées sur l'accompagnement des compétences

Nous musclons vos collaborateurs grâce à un puissant dispositif, qui comprend pour chacun d'entre eux, un diagnostic à 360°/180°, un plan de progrès personnalisé et un suivi opérationnel.
Expertise Fidbac

les catégories

les blogueurs
Dominique Balette-pape
Chantal Buhagar
Gilles Wallis


avec les contributions de :

Jean-Jacques Auffret
Chef de projet

Denis Gallet
Consultant formateur

Hacid Hassetik : le critique
Conteste facilement, s'oppose parfois.

Jane Soluce : la pragmatique
Trouve des solutions à tout.

Pascal-Henri Staut : le philosophe
Analyse les problèmes de fond.